Quelles sont les différentes formes de divination ?

La pratique ancestrale, la voyance et l’art divinatoire couvrent un large éventail de domaines de pratique. Depuis des décennies, tarots, solitaires, runes, boules de cristal ou Marc de café ont suscité un nouvel engouement auprès du public. En France, le nombre de praticiens de la voyance est estimé à environ 50 000, mais il est difficile d’obtenir des données précises, car les pratiques sont très variées.

Voyance ou mante religieuse ?

Dans la pratique de la divination, il y a deux branches qui se démarquent, avec une histoire de plus de 2000 ans. La clairvoyance utiliserait plutôt des moyens naturels, c’est-à-dire le talent spirituel moyen des pratiquants et leurs prophéties brillent. En pratique, cela peut conduire à une divination non étayée en tant qu’interprétation des pensées et/ou de l’énergie du consultant. Dans cette catégorie, on retrouve la divination à travers les rêves, les flashs et les prédictions. La cartomancie, quant à elle, contemple l’intégralité des formes de voyance exténuant de pilastres pour les communications, comme l’ésotérisme, la divination, l’horloge, la boule de cristal, et encore d’autres.

La voyance, entre personnalité et exotisme…

Avec l’éclatement de la voyance et l’accroissement de la pétition des gens, d’inédites formes d’occultismes ont apparu ces derniers temps, maintenus surtout par la propagation d’internet. Cette inspiration avait ainsi bravé le jaillissement de pratiques jusqu’alors peu expérimentées. Les arts divinatoires originels de savoirs et mythes antiques se sont spécialement beaucoup agrandi : divination étrusque, astrologie chinoise, osselets, Yi King, numérologie, tarot égyptien, runes, etc.

La forme de voyance la plus populaire

En tête de liste, l’astrologie est la forme de voyance la plus courante et la plus utilisée. Il faut dire que cet art divinatoire remonte à l’origine de l’humanité, car ses traces remontent à la préhistoire et les recherches historiques ont montré qu’il est à l’origine du développement de pratiques.

  • La cartomancie est la deuxième propriété de la voyance le plus adopté. Elle garantit toutes les pratiques lassant d’oracles, de cartes, et de tarots. Il concerne cependant un champ très spacieux ; plusieurs façons ayant vu le jour. Dans le domaine de la cartomancie, les formes de divination généralement allouées au public sont le tarot de Marseille, les cartes de Me Lenorman, et l’oracle de Belline.
  • Flashs et médiumnité naturelle sont aussi des manières très étudiées par les conseillers. Dans ce cas, le client s’aménage devant le voyant qui encaisse des renseignements sans utiliser de support. C’est bien sûr l’une des formules de voyance les plus surprenantes !
  • Boule de cristal et Marc de café aussi en font partie. En contrepartie, les poncifs expédiés par ces supports, la requête reste immobile pour les visites.
  • Le pendule a longtemps été joint à une fonctionnelle de prospection d’individus ou choses disparues. Pourtant, il éprouve depuis quelque temps, un nouvel emplacement dans les arts divinatoires en opinant aux spécialistes de lire le futur.
Tarot de Marseille : pour connaître votre avenir amoureux !
Qu’est ce qu’un voyant par téléphone : comment peut-il prédire à distance ?